Dans la circonscription de Mazamet, dans le Tarn, des élèves de CM2 et de 6e ont travaillé ensemble à l’élaboration de contes et d’une pièce de théâtre. De l’imaginaire des enfants du primaire à l’interprétation des jeunes collégiens, levée de rideau sur un projet plein d’originalité !

Afin d’adoucir le passage des élèves de l’école élémentaire au collège, de plus en plus d’initiatives pédagogiques voient le jour. Des projets innovants qui s’inscrivent dans le cadre du, désormais fameux, cycle 3. À Mazamet, en Occitanie, un de ces projets, particulièrement original, a été mis en place sur un réseau d’écoles rurales, qui comprend un collège de secteur et 9 écoles primaires.

Production d’écrit et théâtralisation étaient au cœur des apprentissages. « Quatre groupes de deux à trois classes de primaire ont travaillé à la rédaction d’un conte, en se relayant les textes sur ONE. Ensuite, le projet a été envoyé au collège, toujours via l’ENT, et la professeur de français a transformé les contes en pièce de théâtre, avec ses élèves de 6ème », explique Christophe Drillaud, Enseignant Référent aux Usages Numériques (ERUN) de la circonscription.

conte_collaboratif-1

Les élèves ont utilisé le Blog pour co-rédiger les contes.

En parallèle, les contes ont également permis de finaliser un projet mené en Mathématiques et Technologie. Les classes de primaire et de 6e ont en effet découvert la programmation et le codage, via l’utilisation de plusieurs logiciels d’apprentissage et d’un petit robot. Les élèves ont dû coder le déplacement des personnages de leur conte dans un environnement de type « Scratch » correspondant à l’univers des contes collaboratifs. Le déplacement du robot a ensuite été « vérifié », lors de la rencontre CM2 – 6ème, sur des maquettes conçues au collège et qui reproduisaient elles aussi l’environnement des contes. Enfin, le projet a permis de créer un lien avec l’enseignement des langues vivantes, puisque le vocabulaire des déplacements et de localisation dans l’espace a été étudié en anglais !

conte_collaboratif-3

Avec Scratch, les élèves ont codé les déplacements des personnages.

Les coulisses d’une production collaborative

 

Malgré l’éloignement géographique des structures, échanges et travail collaboratif ont été mené facilement grâce à l’espace numérique.  « On est dans une bulle, la bulle ENT. Tous les élèves du cycle 3 ont un compte sur l’ENT, autant sur le primaire que sur le collège. Il m’a suffit de créer des groupes d’enseignants et des groupes de classes. Ils ont pu communiquer entre eux et s’échanger les productions d’un groupe à l’autre pour la construction du conte. Ensuite, le conte été envoyé au groupe collège pour la création de la pièce de théâtre », précise l’ERUN.

Et le projet, initié par Christophe Bidault, coordinateur du réseau d’écoles rurales, ne s’est pas arrêté là. Une rencontre de CM2 et de 6ème a eu lieu au collège. L’occasion pour les écoliers de se familiariser avec leur prochain établissement et, pour les apprentis dramaturges, de se produire sur scène, devant un public heureux de retrouver son conte transformé en pièce de théâtre. « La production, jouée par les collégiens, était intéressante,  les enfants ravis et on a eu un retour très positifs des enseignants  », résume l’ERUN.

La suite ? La circonscription de Mazamet compte six collèges et deux autres projets de cycle 3 ont déjà démarré. « Maintenant, on travaille à mettre en place des projets dans les trois autres établissements, avec cette même démarche de travail collaboratif entre des classes de CM2 et de 6ème », conclut Christophe Drillaud.