Christelle, Coordonnatrice ruralité dans le secteur de Cirey-sur-Vezouze en Meurthe-et-Moselle, anime une web-radio diffusée chaque semaine sur un Blog public ONE. Objectif : conserver un lien entre les enseignants et les familles de 30 classes d’écoles primaires et un collège pendant la période de confinement.

ONE : Depuis combien de temps utilisez-vous ONE ? En tant que Coordinatrice ruralité, quels sont vos usages ?

Christelle Cayet-Commenville : J’ai bénéficié d’une connexion à ONE dès ma prise de fonction, en septembre 2019, sur le poste de Coordonnatrice ruralité. Harmonisation des pratiques pédagogiques en 1er et 2ème degré, montage de projets culturels, scientifiques ou numériques, travail sur la co-éducation pour améliorer les relations écoles-familles… C’est un poste novateur où tout est à inventer ! J’utilise ONE pour valoriser les actions dans les écoles rurales et surtout les projets fédérateurs (culturels, éducation civique…). Je partage des photos, des textes et des actualités. Dès le début du confinement, j’ai partagé par le biais des blogs des dossiers thématiques en lien avec mon poste, comme un défi découpage sur un lieu du territoire, ou encore un dossier contre le harcèlement scolaire pour une classe où j’avais mené une action.

Comment est née l’idée de la webradio ?

J’avais évoqué l’idée d’en créer une pour le réseau d’écoles en discutant avec des enseignants du collège notamment. J’ai participé à une journée de formation où j’ai découvert le fonctionnement. C’était quelques jours avant le confinement. J’ai étudié les éléments nécessaires à la prise de son en m’appuyant sur les ressources du CLEMI, j’ai téléchargé des jingles gratuits et j’ai installé tout le matériel que j’avais à disposition à la maison. Et je me suis lancée !

2020-04-28_14h13_00

Christelle invite aussi les élèves à s’exprimer, en commentant l’actualité, en rédigeant une poésie, une lettre, etc. Les volontaires peuvent s’enregistrer avec le dictaphone de ONE et transmettre l’extrait sonore grâce à la Messagerie.

En quoi estimez-vous important de conserver un lien entre l’enseignant et les familles, ou même entre les élèves entre eux ?

Le lien avec les familles est nécessaire pour garantir la continuité et la confiance entre l’école et la famille, et surtout pour montrer que même dans une période comme celle que nous vivons, il est possible de prendre des nouvelles des ses amis, de ne pas vivre replié sur soi.

Et comment ça s’organise concrètement ?

Je pense réaliser une émission chaque semaine. L’Erun de la circonscription a ouvert un Blog public où sont publiées les émissions. Je le diffuse aux écoles, soit 30 classes, et au collège (350 élèves), qui dépendent de mon secteur. Nous sommes dans un secteur rural avec un éloignement géographique important entre les villages, c’est bien de toucher le maximum de gens. J’espère avoir de plus en plus de témoignages d’enfants, de parents et de collègues pour les prochaines émissions. Ils peuvent m’envoyer des productions de moins d’une minute et 30 secondes, soit par ONE, soit par mail. J’ai déjà quelques retours et ils sont enthousiastes !